[Musée Paris] Le musée de la contrefaçon ou l’art de démêler le vrai du faux

Depuis 1951, ce lieu un peu particulier est devenu le temple du faux. Partons à la découverte de ce musée, qui, contrairement aux pièces qu’il expose, est l’unique au monde. 

Façade de l’hôtel Seton-Porter

Le musée de la contrefaçon, c’est d’abord une adresse qui ne s’invente pas : Hôtel Seton-Porter, 16, rue de la Faisanderie. 

Installé au cœur du 16ème arrondissement, cet hôtel particulier est un écrin de choix : une construction de la fin du XIXe classée monument historique, et dont la façade (nous vous le donnons en mille) est elle-même la copie d’un hôtel particulier du Marais (disparu depuis). 

Un lieu prédestiné donc à recevoir l’inhabituelle collection réunie par l’Union des fabricants, association œuvrant pour la protection de la propriété intellectuelle et propriétaire des lieux grâce à Gaston Louis Vuitton, président de l’Unifab à l’époque, qui acheta et fit don de l’Hôtel Seton-Porter.

Ouvert en 1951, le musée s’est fait un devoir d’informer et d’éduquer le consommateur au Faux. S’il a toujours existé, ce véritable fléau des marques représente aujourd’hui un manque à gagner de près de 1000 milliards d’euros et s’attaque désormais à tous les produits sans exception. 

Objet de luxe ou de grande consommation, tout y passe : on imite, on copie, on falsifie et on reproduit absolument tout (avec plus ou moins de talent). 

Intérieur du Musée de la Contrefaçon

Bienvenue donc dans le monde du double. On se frotte les yeux, rien n’y fait : partout, on voit par paire. Vestiges d’amphores gallo-romaines, médicaments, jouets, produits high-tech, maroquinerie de luxe, œuvres d’arts ou objets du quotidien : il y en a pour tout le monde ! 

Jamais nous n’aurions cru voir notre vieux stylo Bic ou notre nettoyant vaisselle Sun dans un musée, et pourtant…

D’autres pièces cependant pourraient facilement trouver leur place dans un musée tout ce qu’il y a de plus classique : des bronzes « de Rodin », des sculptures « de Giacometti » ou un tableau « de Renoir ». 

Contrefaçon de l’Homme qui marche de Rodin – Musée de la Contrefaçon

A qui a-t-on d’ailleurs fait appel pour doubler les mains de l’artiste dans le film « Renoir» de Gilles Bourdos ? A un copieur bien évidemment, et non des moindres, puisque Guy Ribes, peintre talentueux devenu faussaire (ou inversement), avait déjà payé d’un passage en prison son goût trop prononcé pour quelques grands maîtres de la peinture. 

Mais il est loin d’être le seul amateur d’art en faute ; il y a quelques temps encore, à Bruxelles, une saisie a mis au jour pas moins de 3600 faux tickets d’entrée au musée du Louvre en provenance de Chine.

Des anecdotes qui prêtent au rire et qu’un conférencier passionné se fera un plaisir de vous raconter lors d’une visite commentée.

Intérieur du musée

Par ailleurs, nombreuses sont les activités mises en place par le musée pour rendre la visite interactive.

Le plus pour les petits (et les grands) enfants: la dernière salle, qui nous permet de jouer les Sherlock de la contrefaçon et de tester notre capacité à différencier une copie d’un original.

Une fois dans la cour, ne soyez pas surpris d’être emparé d’un sentiment de déjà vu. Non, cette exposition de doublons ne vous a pas fait perdre la tête: sans doute avez vous déjà vu l’endroit à l’écran, puisqu’il accueillit Bourvil, son échafaudage et son pot de peinture pour le tournage d’une scène mémorable de la Grande Vadrouille en 1966.

Musée de la Contrefaçon
16, rue de la Faisanderie – 75116 Paris

+33(0)1 56 26 14 03

Ouvert du lundi au samedi : 14h00-17h30 (fermé les jours fériés et week-ends d’août)
Visites le matin sur réservation

Tarifs:  Billet classique à 6€ – Billet tarif réduit à 5€ – Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans, demandeurs d’emploi et membres des forces de l’ordre – Entrée pour les groupes (10 à 30 personnes) à 4€
Forfait conférencier (1 heure) à 75€

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s