[Expo Paris] L’impressionnante Collection Courtauld

De retour en France près de soixante-cinq ans après sa présentation au musée de l’Orangerie, la Collection Courtauld, qui a cette fois pris ses quartiers à la fondation Louis Vuitton, n’a pas fini de nous fasciner.

Manet, Monet, Renoir, Cézanne, Gauguin, Van Gogh… La collection d’œuvres impressionnistes et post-impressionnistes constituée dans les années 20 par l’homme d’affaires britannique Samuel Courtauld a de quoi faire rêver les plus grands collectionneurs.

Il y a ainsi comme une évidence à voir Samuel Courtauld poser ses bagages chez Bernard Arnault : les deux industriels, qui ont bâti l’essentiel de leurs empires sur le textile, ont mis leurs fortunes au service de leur passion pour l’art et de sa diffusion, l’un en fondant l’institut Courtauld en 1932, l’autre à travers la création de la fondation Louis Vuitton soixante-dix ans plus tard. 

Paul Cézanne. Les Joueurs de cartes. The Samuel Courtauld Trust.

On semble pénétrer dans un livre d’histoire de l’art.

En traversant les huit salles qui composent l’exposition, mélange inattendu de portraits et de paysages impressionnistes, post-impressionistes et pointillistes, on peine à croire que le mécène anglais et sa femme, qui ont commencé à s’intéresser très tard à ces courants artistiques, aient pu rassembler la majorité de ces œuvres en moins d’une décennie.

La réunion de tant de chefs-d’oeuvre en une seule collection ferait plutôt passer cet ensemble pour surréaliste. On semble pénétrer dans un livre d’histoire de l’art où La Loge de Renoir donne sur les Deux Danseuses sur scène de Degas, la Jeune Femme se poudrant de Seurat côtoie Les Joueurs de cartes de Cézanne et les figures féminines dénudées du Te Reoria de Gauguin tutoient du regard celle du Nu assis de Modigliani.

Photo de l’exposition. Edouard Manet. Un bar aux Folies Bergère.

En bonne place au milieu de ces chefs-d’œuvre, Suzon, la serveuse d’Un Bar aux Folies Bergère de Manet, représentée dans un troublant jeu de miroir avec son client. Elle se tient debout au milieu des consommations dont elle fait partie ; son corps, son attitude, les fleurs de son corsage invitent, mais son regard impénétrable, presque mélancolique, interroge sur sa condition. Le spectacle, à peine suggéré par les jambes d’un trapéziste en haut à gauche, est accessoire, balayé face au « vrai » spectacle du lieu : voir et être vu. 
Cette œuvre fourmille de détails et se prête à l’anecdote : la signature du peintre, cachée sur une étiquette de bouteille, ou le fait que la toile, dernière œuvre majeure de Manet, n’a pas été peinte aux Folies Bergères et que son modèle, Suzon, vraie serveuse du cabaret, s’est rendue dans son atelier pour poser. 

Des anecdotes que la Fondation Louis Vuitton se plaît à nous faire découvrir grâce à des « micro-visites » gratuites (très intéressantes) organisées toutes les demi-heures autour de l’analyse de quelques tableaux. 

Nous ne voudrions pas vous mettre la pression mais il reste moins de deux mois pour vous laisser impressionner par la plus impressionnante des collections impressionnistes. Pressez-vous donc !


La Collection Courtauld. Le Parti de l’impressionnisme – Jusqu’au 17 juin 2019

Fondation Louis Vuitton
8, Avenue du Mahatma Gandhi – 75116 Paris 

+33 (0)1 40 69 96 00 

Ouvert tous les jours
Tarifs : Billet classique à 16€ – Billet tarif réduit à 10€ pour les moins de 26 ans, étudiants et enseignants – Billet tarif réduit à 5€ pour les moins de 18 ans, artistes professionnels, guides interprètes nationaux et régionaux et conférencier nationaux – Gratuité pour les enfants de moins de 3 ans, personne en situation d’handicap (+ 1 accompagnant), membres de l’ICOM, de l’ICOMOS, journalistes et critiques d’art – Tarif famille à 32€

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s